L'influence des lieux sur le vivant

> Accueil > Actualités

Actualités

La pollution de l'air accroît la mortalité à court terme
Date de parution : 07/01/2015

Entre 2007 et 2010, l'Institut de veille sanitaire (InVS) a réalisé une étude dans 17 villes, sur l'impact des particules fines en suspension. Ces PM10, dont la taille est inférieure à 10 microns, proviennent des gaz d'échappement des véhicules, de l'activité industrielle et du chauffage au bois. Quand la concentration de ces particules augment de 10 microgrammes par mètre cube, le risque de décès (hors accident) augmente de 0,5% dans les cinq jours suivants, de 1,04% chez les plus de 75 ans fragilisés par des pathologies cardiovasculaires ou respiratoires. L'InVS affirmé : "L'impact des PM10 sur la mortalité est principalement dû au niveau de fond de la pollution, et non pas aux pics". 

Santé et Energie de l'Habitat - 3 place du Palais - 56250 La Vraix Croix - France - Contact courriel