L'influence des lieux sur le vivant

> Accueil > Informer > Habitat sain > Basse fréquence > Sources et effets

Ondes électromagnétiques artificielles basses fréquences

La détection des CEM (champs électromagnétiques) produits par les « basses fréquences » se réalise avec un mesureur en recherchant, dans l'ensemble de l'habitat, les sources d'émission afin de mettre en évidence : le champ électrique et le champ magnétique.

Le champ électrique

Il se mesure en volt/mètre, il est présent à chaque fois que les charges électriques sont en mouvement et il est proportionnel à la tension qui en est la cause. Dans une ligne électrique domestique, c'est le fil de phase (dans le câble) qui est la source de champ électrique et il s'atténue avec l'éloignement. Certains matériaux de construction constituent un écran qui les arrêtent ou les atténuent mais d'autres les diffusent: structures métalliques non reliées à la terre ou le bois (cloisons, parquets) d'autant plus qu'il est humide.



Quelques mesures : unités V : volts / m : mètres

A 30 m d'une ligne haute tension 1000 V/m
A 25 cm d'une lampe de chevet 1 à 80 V/m
A 10 cm d'un appareil ménager
A 1 mètre
1 à 250 V/m
0 à 10 V/m
A 50 cm d'un lampadaire halogène non relié à la terre 1 à 60 V/m

Le champ magnétique

Il se mesure en mG (milli gauss) et micro tesla. Il est produit par des champs électriques variables ou des courants électriques. Il est proportionnel à l'intensité du courant qu'il a induit (champ d'induction magnétique).
Les champs magnétiques traversent la totalité des matériaux (sauf matériaux spéciaux à forte perméabilité magnétique) et s'atténuent avec l'éloignement.

Quelques mesures en milli gauss (mG) :

A 10 cm d'un fax
A 1 mètre
Jusqu'à 150 mG
Jusqu'à 0,1 mG
A 10 cm d'un micro onde
A 1 mètre
Entre 200 à 100 mG
Entre 2,5 mG à 6 mG
Lits et fauteuils à commande électrique 15 mG à 20 mG (exposition prés du corps)

Les effets

Cette faculté du champ électrique de se mettre à la terre occulte souvent son impact. Les effets des champs électriques sont en synergie avec les champs magnétiques.
L'exposition d'un être vivant à un champ électrique (et ou magnétique) crée dans le corps des courants induits qui circulent :

  • Selon un axe vertical pour le champ électrique avec mise à la terre
  • Selon un phénomène de boucle (courant de Foucault) pour le champ magnétique.

L'exposition au champ électrique (et magnétique) basses fréquences, peut entraîner :

  • effets d'excitation sur les cellules nerveuses et musculaires (le champ magnétique pénètre le corps) ou picotements à proximité d'une ligne haute tension
  • baisse de la sécrétion de la mélatonine (hormone) qui règle le rythme biologique (jour/nuit), stimule le système immunitaire et inhibe la croissance tumorale, avec troubles du sommeil, fatigue, nature dépressive, electro stress
  • modifications du comportement et de la capacité d'apprentissage, (action sur les neurotransmetteurs)
  • perturbations de la croissance et du métabolisme cellulaire
  • effets sur le sang et le système cardiovasculaire

En l'état actuel des connaissances, on constate ces différents effets biologiques et infraliminaires mais on ne maîtrise pas la totalité de ces inductions.
Par contre, des études britanniques ont conclu en mars 2001, qu'à partir d'une exposition moyenne à un champ magnétique de 4 mG sur une période prolongée, le risque de leucémie double chez l'enfant de moins de 15 ans.
Le CIRC (centre international sur le cancer) a classé en juillet 2001 les champs magnétiques (ELF) dans le groupe 2B cancérogènes possibles pour l'homme.
Par contre, les champs magnétiques et électriques statiques ainsi que les champs électriques (50/60 Hz) sont classés dans le groupe 3 (in classifiables quant à leur cancérogénité).

Santé et Energie de l'Habitat - 3 place du Palais - 56250 La Vraix Croix - France - Contact courriel